LES COURANTS VAGABONDS
                        Dans les habitations

 

                     ***************************************************************

                                   wpe1.jpg (107353 octets)

                         Une Pollution insidieuse

Selon Jean Marie Danze on appelle "Courants Vagabonds"des courants électriques souvent faibles  qui peuvent circuler dans les bâtiments et être détectés sur des objets métalliques fixés dans un mur ou sur le sol voire même posés sur celui ci. mais les études sont peu nombreuses et n'aboutissent pas vraiment à des résultats précis. Ils peuvent être présents dans les bâtiments agricoles aussi bien que dans les habitations villageoises ou citadines. On les a surtout étudiés dans les fermes mais rien ne vient infirmer le fait de leur non existence dans les villes et dans toute espèce de domiciles. Pourquoi ne pourrait on pas penser à des phénomènes nocifs pour les êtres humains?

Ces courants sont alternatifs (50 à 60 Hz) mais ils peuvent être continus voire semi redressés par le fait de semi conducteurs  (oxydes métalliques, certains sols contenant des métaux)  Ce phénomène a été mis en évidence dans les années 85 et on ne semble pas  jusqu'à maintenant bien avoir pris conscience des nuisances   particulièrement sensible sur les animaux domestiques. En outre les compagnies chargées de la distribution  minimisent ce phénomène  et "s'en lavent les mains" en en rejetant les causes sur les installations internes défaillantes voire défectueuses, ce qui est souvent  vérifié !Mais on ne peut dans d'autres cas nier la responsabilité des compagnies de distribution en particulier dans les phénomènes d'induction causés par les lignes installées au dessus ou à proximité immédiate des habitations surtout si celles ci existaient antérieurement à l'installation des fils conducteurs.

Lorsqu'ils atteignent une tension assez importante ces courants peuvent traverser le corps de êtres vivants ;animaux domestiques ou d'élevage et bien sur les êtres humains. En ce qui concerne ces derniers on peut se poser la question de savoir si ces courants peuvent affecter la santé et les comportements ce que l'on constate chez les animaux. Ces courants ne pourraient ils pas être cause de cancers inexpliqués dans certaines maisons ou cette affection a été détectée sur plusieurs membres d'une même famille par exemple ou des habitants succcessifs de ces  locaux? Ce fait est bien co,nnu des médecins et j'ai pu moi même constater 3 fois des cancers familiaux.....mais là rien n'est prouvé!

Ce sont  les vétérinaires  les premiers qui ont mis en évidence certains effets nocifs sur les animaux et étudié ces phénomènes dans les étables et en particulier l'attitude et le comportement de ces derniers voire des pathologies diverses et inexpliquées sans ce contexte.

La résistance ohmique des animaux est généralement plus faible que chez l'homme .Dans les étables l'animal est sur un sol humide par conséquent conducteur imprégné souvent de déjections qui sont autant d'électrolytes conducteurs.De plus il est souvent attaché par une chaîne métallique ce qui crée un passage possible du courant entre le cou de l'animal et le sol au travers du corps

Dans de tels lieus l'homme est souvent chaussé de bottes en caoutchouc ou de chaussures à semelles en élastomère   qui l'isolent du sol ce qui fait qu'il ne ressent rien, par contre la vache ou le porc ou même le chien vont ressentir des voltages très faibles non perçus par l'éleveur

Le problème devient différent dans l'habitation ou par suite de la présence de courants vagabonds des chocs électriques peuvent se produire si l'on marche pieds nus et si l'on touche un robinet. On peut en effet trouver des différences de potentiel de plusieurs volts entre les tuyaux, les robinets et le sol. De là on peut déduire l'existence de champs magnétiques qui pourraient induire des modifications cellulaires!

 

QUELLES SONT LES CAUSES DES COURANTS VAGABONDS

Elles relèvent de multiples facteurs

1-Le retour du courant vers sa source

Dans les systèmes actuels de transport de l'énergie électrique, le courant produit par les centrales et dispatché par les sous stations retourne à sa source par la terre. En principe toute installation électrique est munie d'un fil de neutre qui est relié à la terre à la sortie des habitations, ce qui fait que le courant de retour va suivre dans le sol et le sous sol les chemins de moindre résistance pour retourner à la centrale

Ces centrales sont situées à proximité d'un plan d'eau  vu la nécessité de refroidissement .A cet endroit on trouve une importante quantité de courants  vagabonds. Les courants sont donc mis à la terre à partir des habitations et les compagnies ont utilisées les voies d'eau comme des neutres pas seulement pour disperser la foudre mais aussi pour assurer le retour des courants artificiels, d'ou passage dans l'eau des puits et aussi dans les barres métalliques des structures en béton. Une fois dans les bâtiments les corps des hommes et des animaux peuvent servir d'intermédiaire entre deux conducteurs de potentiel  différents, l'un plus bas que l'autre. L'être vivant devient donc un passage de moindre  résistance. Il s'agit là d'une application de la loi d'OHM ( Va-Vb=IR ).Plus faible est la résistance plus élevé est le courant traversant le corps

2-Le raccordement électrique ou les appareils défectueux

Là on trouve plusieurs causes possibles

Souvent par soucis sordide d'économie on trouve des installations "hors normes",des fils "volants" sans protection, parfois dénudés ou très souvent de basse qualité, du matériel obsolète et jamais vérifié, des réparations faites en dépit du bon sens et cela dans des structures métalliques ou en béton riche en tiges métalliques. On trouve aussi des lignes mal isolées et non mises à la terre ,pour Colombel tout cet ensemble est responsable et il conseille même de créer une mini cage de Faraday au moyen d'un "chemin de câbles"  lui même mis à la terre. Pour J.M Danze les néons représentent à 30 cm plus de 15mG de champ magnétiques et il faut noter que ces champs magnétiques sont sans parade! La mise à la terre ne vaut que pour les champs électriques. Mais n'oublions pas que les champs  magnétiques peuvent créer des courants induits. Mieux vaut donc ne pas utiliser ce genre d'éclairage dans les étables.

D'une part les défauts d'isolation des installations et/ ou des raccordements au niveau des bâtiments font que les courants"se promènent" dans le conduites d'eau et les structures métalliques et souvent  la mise à la terre est simplement faite sur un robinet !Celle ci requiert une grille métallique de préférence en cuivre enfouie à plus de 1 mètre de profondeur et soudée au conducteur.

D'autre part  une mise à la terre défectueuse dans un terrains sableux et sec constituée d'un simple fil simplement enfoncé dans la terre ou sur une plaque métallique trop superficiellement enfouie sur laquelle le fil est simplement attaché ne suppriment pas les courants parasites

3-Une perte électrique sur le réseau de distribution voisin du bâtiment

On trouve là plusieurs origines

Isolateur fêlé ou cassé sur un poteau de le ligne avec  bien sur augmentation des phénomènes en cas de brouillard ou de pluie

Éclairage public mal isolé avec une mauvaise mise à la terre

Transformateur MT/BT situé à proximité ayant un neutre non suffisamment raccordé ou ayant un potentiel trop élevé

Mise à la terre utilisant une conduite d'eau permettant de ce fait de collecter des courants du réseau public ou d'une installation proche et faire naître des courants vagabonds qui pénètrent dans la maison par le moyen du fil de terre.Ce système devrait ÊTRE FORMELLEMENT INTERDIT

4-Présence en surplomb d'une ligne à haute tension ou simplement basse tension

Il s'agit là d'un phénomène d'induction sur des structures métalliques même mises à la masse. Le potentiel peur être plus ou moins important que l'on peut mesurer à l'aide d'une pince amperemetrique  dite pour "courant de fuite"Chauvin-Arnoux CA 173 qui ne prend en compte que les courants circulant dans l'anneau de mesure.Ceci peut être la cause de chocs électrique sur les animaux lorsqu'ils s'abreuvent ou  sont attachés à une stalle métallique. Ces courants induits varient en fonction de l'hygrométrie de l'intensité du courant sur la ligne et de l'imprégnation du sol et du sous sol. C'est le cas de l'élevage Georgeaux en Bretagne où tous les porcs étaient atteints d'infections. Ces animaux étaient placés sous une ligne THT qui fut installée à 30 mètres de l'étable.Les porcelets  mouraient prématurément de troubles infectieux. Pierre Le Ruz ayant fait des mesures a pu constater que ces animaux étaient exposés à des champs magnétiques de 1à3 µT et à des courants d'induction de 300 milliampères dans les stalles et a conclu"Les champs EM ont déclenché des troubles endocrino-immunitaires et les truies ne se défenraient plus contre les infections et contractaient des pneumonies ou mourraient de la septicémie. Donc probablement courants parasites par induction et CM liés à la proximité de le ligne THT"

5-Proximité des voies de chemin de fer

Les rails assurent le retour du courant vers le   transformateur. La tension des TGV est de 25KV en alternatif de 50 Hz.On peut à certains endroits détecter des courants vagabonds liés à la dispersion par le sol jusqu'à 50 mètres des voies

Une simple anecdote que rapporte J.M Danze: l'accelerateur de particules du centre d'étude et de recherches nucléaire de Genève  fonctionnait mal depuis sa mise en fonction et s'est mis à fonctionner parfaitement, lors de grèves SNCF de 1995.Ce dysfonctionnement étai du tout simplement aux courants vagabonds provenant de la ligne SNCF la plus proche. Lors du passage des trains l'anneau de l' accélérateur servait de passage à moindre résistance !

Dans les villes les tramways et les métros peuvent produire des courants vagabonds qui se propagent dans les conduites d'eau  et parfois à grande distance dans les lignes téléphoniques. Là encore on peut se poser la question des cancers possibles, mais bien sur aucune enquête sérieuse n'a été ou sera faite!Les compagnies d'électricité semblent ne pas rechercher ce qui pourrait être trouvé!!

EFFETS CHEZ LES ANIMAUX

Je ne rentrerai pas ici dans la description détaillée des nuisances chez les animaux ,mes compétences sont assez limitées dans ce domaine mais j'ai en ma possession quelques notes de Maurice Colombel sur ce sujet. Selon cet auteur:pour les fournisseurs d'energie électrique,les ampérages d'Induction sont innofensifs  et ce sujet devient tabou pour les concepteurs et les installateurs de salles de traite.

Si on arrive à mettre à la terre les champs électriques il n'en est pas de même pour les champs magnétiques, environ 5mG à hauteur des laitières, générés par les relais des appareils à traire induisant par effet de boucle horizontales et verticales un courant pulsé de 20 puis 40 puis 20 mA ce qui est stressant pour les animaux. Il arrive aussi que l'ampérage soit amplifié par une double liaison vers la prise de terre agrandissant ainsi la boucle jusqu'au collecteur principal de terre

Anciennement les canalisations de vide étaient métalliques et en boucle autour de la fosse avec un effet insoupçonné de contre boucle canalisant une part importante de l'ampérage d'induction sans contact avec les animaux.....mais actuellement   le PVC remplace le métal ce qui augmente le risque d'ampérage dans les lices et carénage arrière et variable d'une salle de traite à une autre

En fait ces courants vagabonds sont loin d'être constant, ils fluctuent de manière aléatoire en fonction de leur origine  et des conducteurs traversés. On vient de voir qu'ils peuvent se manifester soit par conduction directe soit par couplage inductif soit par couplage capacitif par transfert des charges à travers un matériau diélectrique, d'ou la difficulté de bien analyser le phénomène. Des solutions existent mais la meilleure consiste à l'ouverture des boucles avec 0mA

Il est bien évident que ces phénomènes retentissent sur l'élevage qui peut être déstabilisé et présenter des phénomènes de stress:augmentation importante des leucocytes sans affection  intercurrentes,des avortements embryonnaires et des troubles du comportement.

A CM égal ou plus faible;le risque d'ampérage d'induction est variable selon la  qualité des contacts et se trouve augmenté par les boucles soudées. Mais les relais de pulsation ne sont pas toujours la cause dominante ou unique, car le CM peut bien sur provenir:d'une ligne THT voire MT et même basse tension non torsadée à l'aplomb de la salle  de traite ou parallèle à celle ci.

D'un moteur de ventilateur, d'un néon, ou des transfos de le laiterie attenante à la salle de trait

La seule solution reste l'ouverture des boucles avec son 0mA

EFFETS BIOLOGIQUES DES COURANTS VAGABONDS

On ne peut vraiment dissocier les courants vagabonds des champs EM à basse fréquences puisqu'ils en sont en quelque sorte le résultante et constituent eux mêmes un élément supplémentaire de la pollution  énergétique. Ce qui explique que jusqu'alors les chercheurs n'ont pas déterminé l'effet de l'un et de l'autre, pourtant il serait intéressant dans l'avenir d'étudier plus en détail l'implication de chaque type de pollution

Pour J.M Danze  une grande partie des courants électriques présents du coté neutre du pylône s'écoulent dans la terre plutôt que par le conducteur neutre, il parait donc possible que les humains comme les animaux courtent un risque et les éleveurs peuvent aussi être affectés au même titre que leurs animaux

Il a été rapporté que les fermiers se situent  à un niveau de risque dans le domaine des cancers plus élevé que le reste de la population dans son ensemble

L'institut du cancer US devait mettre à son programme une étude en collaboration avec l'agence pour l'environnement qui portera sur 100 000 fermiers et leurs épouses

Il faut toutefois penser que cette étude dont on ne critique pas ni le sérieux ni le bien fondé puisse être faussée car les recherches risquent de porter sur les lignes de transport de force en mettant entre parenthèse les courants vagabonds

Il faudrait que cette enquête si toutefois elle a lieu car le silence règne à son sujet soit menée avec la collaboration de vétérinaires qui étudieraient le comportement des animaux de la ferme et être accompagnée de mesures précises des courants vagabonds. Il faudrait aussi ranger dans les biais de confusion les nombreux produits chimiques utilisés dans les exploitations et procéder à des mesures des champs électriques et magnétiques dans toutes les habitation en campagne comme en ville

 

Réflexions SUR LES PROBLEMES QUE POURRAIENT POSER LES COURANTS VAGABONDS DANS LE DOMAINE DE LA BIOLOGIE HUMAINE

Nouvelle ouverture vers ce que l'on peut appeler le bio-électromagnétisme ,nous rentrons là dans un domaine où s'intriquent la Physique, la biologie, voire la métaphysique et nous sommes dans l'abstrait, l'impondérable et les  hypothèses .

Ces courants électriques ont sans doute une effet sur l'organisation physiologique des choses vivantes. Si l'on tient compte de l'importance du transport d'électrons dans les  différents  aspects de la physiologie cellulaire et de la  biochimie, on peut à juste titre penser que les courants vagabonds sont aussi impliqués dans ce processus .La Chimie de la vie est basée sur les forces sous jacentes de l'électricité et du  magnétisme, le rôle des radicaux libres est clairement régi par des mécanismes  électroniques. On a cité l'existence des fameux "courants de Burr"qui constituent un circuit biologique fermé. Ces courants parcourent les artères, les veines ainsi que les capillaires agissant sur les globules blancs et les composés métaboliques. On a émis l'hypothèse d'un second système nerveux qui contrôlerait les fonctions primitives et aurait précédé dans l'évolution le système nerveux actuel. Ces courants pourraient expliquer les effets de l' acupuncture. Bien sur nous soyons là dans la plus totale abstraction et bien que cela puisse être ainsi, il reste à le prouver

On débat actuellement des dangers des champs électromagnétiques mais on connaît mal les possibles effets des courants vagabonds sur les processus  cellulaires. On en connaît l'origine on sait qu'ils peuvent passer d'une maison à l'autre, courir le long des conduites d'eau, même si les tuyaux sont en plastique. On connaît leur effet sur le comportement des animaux, les troubles de la lactation des vaches laitières et l'augmentation des leucocytes  par les travaux des vétérinaires et des  géobiologies. Mais on en connaît pas les effets chez l'homme puisqu'ils sont la résultante d'un champ électro magnétique qui peut avoir ses effets propres.

Ces courants sont difficile à étudier quant à leur effet sur les humains Pour des effets que l'on peut qualifier de physiques, il faudrait pour cela isoler les CEM extérieurs de courants vagabonds ce qui est du domaine de l'absurde. Faire à long terme des études sur les animaux.. .là encore ces courants créent une gène chez des animaux d'élevage mais ces deniers ne présentent pas la même résistance ohmique que les humains et leur durée de vie est plus réduite surtout dans les élevages dits"économiques"

On peut ,toujours dans le domaine des hypothèses, car aucune preuve n'a jusqu'alors pu être portée, penser  que ces courants outre un effet propre peuvent tout au moins potentialiser un effet nocif des champs EMNI.  Il faudrait dans les enquêtes éliminer les courants vagabonds pour voir la part nocive des champs EM. Mais .....l'inverse n'est pas possible!

 

COMMENT SUPPRIMER LES COURANTS VAGABONDS

 

Les installations électriques des maisons d'habitation seraient à la norme depuis une dizaine d'années et cela limite les courants parasites.Cependant deux exceptions sont à signaler selon J.M Danze.Il s'agit des chauffages électriques par le sol à résistances noyées dans le béton et des bandes de résistances situées au plafonds.Ces deux système génèrent des CM importants (plus de 30 milligauss à 30 cm du sol)Ceci entraîne des troubles immunitaires et des céphalées ,de l'insomnie.Tout cela apparaissant au cours de l'année au moment de la mise en route du chauffage et disparaissent à l'extinction 

Pour les courants parasites, proprement dits, la solution la plus rationnelle et la seule vraiment efficace serait le retour par fil neutre de tous les endroits électrifiés. Mais cette proposition serait trop coûteuse et dans la société actuelle où la rentabilité est devenue le "credo",un tel projet est impensable.

Pour l'instant la seule solution reste la mise à la terre pour servir de neutre ,mais il faudrait faire en sorte que les courants vagabonds ne soient plus un phénomène incontrôlé. Pour cela il  faut que le fil de terre soit rattaché à une grille métallique enfouie à plus de un mètre de profondeur ,c'est à dire à l'abri du gel et de l'humidité de surface. Il faut aussi que le fil de liaison soit bien soudé et que la grille soit en cuivre.

Au cas où des phénomènes se produiraient il faut en un premier temps savoir si  les courants sont le fait de l'installation intérieure ou relevant de causes extérieures .Ceci peut être mie en évidence en effectuant des mesures tantôt avec le compteur électrique en service, tantôt avec le compteur hors service en fermant simplement le   disjoncteur. Ces mesures doivent être répétées plusieurs fois dans une journée et de nouveau en rapport avec les modifications météorologiques

On se sert pour cela d'un multimètre digital connecté par un câble assez long à une mise à la terre  auxiliaire. Ils doivent être mesurés d'un point de contact à un point de référence qui est dans ce cas cette mise à la terre auxiliaire. Si les courants sont liés à des phénomènes inhérents à l'installation intérieure ou à des appareils situés en aval du branchement avec le  réseau, il faut remplacer les câbles usagers et  réparer les appareils cause de ces "pertes" en ,installant correctement de nouvelles prises de terre éloignées de l'enceinte ou vivent et circulent les hommes et les animaux

Si ces courants relèvent de causes extérieures ,soit au phénomène de retour des lignes, soit à des pertes sur le réseau de distribution soit à un effet inductif d' une ligne HT ou THT il faut prendre des mesures  précises, là encore répétées plusieurs fois dans la journée et en fonction des incidences météorologiques pour faire valoir ses droits auprès de la compagnie responsable de la  distribution de l'énergie électrique dont il faudra prouver l'implication....ce qui ne sera pas le plus facile !

 

CONCLUSION

Bergson a dit"L'humanité gémit sous le poids des progrès qu'elle a faits"

Ce pourrait être la conclusion de tous les chapitres de ce site, car ces fantastiques progrès ont leur revers de médaille:la pollution.

Qu'elles soient chimiques ,sonores ou énergétiques ces nuisances sont la résultante des progrès très appréciés par ailleurs par les utilisateurs et sources de richesses pour ceux qui les produisent

Il ne faut cependant pas être grand clerc pour se rendre compte que les problèmes environnementaux deviennent préoccupant et que des conséquences sérieuses vont se manifester à plus ou moins long terme.

De nombreux chercheurs ,en particulier les vétérinaires pensent  que ces courants vagabonds constituent une pollution importante connue depuis des décennies alors que personne n'en parle, pas même les  écologistes .Les gouvernants ne veulent pas déplaire aux monopoles et aux grandes compagnies dont ils ne font qu'appliquer les desiderata et la santé des populations s'efface devant les bénéfices des  actionnaires. Les courants vagabonds continueront à provoquer des troubles chez les animaux domestiques et sans doute chez les humains. En ce qui concerne ces derniers le problème est complexe et les études difficiles, il semble que peu de chercheurs se sont penchés sur certaine affections humaines tels les K familiaux et les K dans la même habitation.

Je dois remercier pour ce chapitre JEAN-MARIE DANZE* qui m'a adressé une intéressante documentation sur ce problème et Monsieur MAURICE COLOMBEL ** de Loudéac, avec qui j'ai eu une intéressante conversation et qui m'a envoyé un article sur le comportement des vaches laitières devant ce phénomène et des détails sur ces "Courants vagabonds"

*Jean-Marie Danse est licencié en sciences chimiques a.c/lg.Ex assistant à l'université de Liège(Institut de pharmacie ) Membre of Word Reseter Foundation's Advenir Biard (Californie-USA).Consultant  Scientifique et Technique en Biophysique

**Maurice Colombel est Géobiologiste,spécialisé dans l'étude des nuisances électromagnétiques chez les animaux

 

                                                     RETOUR PAGE ACCUEIL