*************************************************************

 

 LES ORDINATEURS EN CAUSE

***********************************

 

 

Ces appareils mystérieux et compliqués ont  pris la suite de toutes les "machines à calculer" qui  sont apparues au cours des siècles depuis les dynasties chinoises

De tous temps les hommes ont cherché tant à gagner de la vitesse que d'étendre les possibilités de ces machines dans le domaine de la gestion et de la classification en créant des bases de données.

En 1945 trois mois exactement après la fin de la guerre on a expérimenté un appareil à des fins militaires Le prototype fut vraiment le premier à cesser d'être vraiment une machine à calculer .il fut baptisé "ENIAC" que l'on peut considérer comme ancêtre des ordinateurs actuels. Véritable monstre de science fiction pour l'époque cet engin pesait 30 tonnes et contenait 19000 tubes(En TSF on les appelle "les lampes") Il dégageait une chaleur importante et pouvait chauffer plusieurs étages d'un immeuble mais  résolvait instantanément un problème  qui aurait demandé 3 jours .Son programme était de calculer la trajectoire d'une bombe atomique . De progrès en progrès on est passé de la macro à la micro informatique .les premiers de ces  appareils avaient un processeur cadencé en centaine d'Hz alors que présentement on a dépassé le GHz  Ils avaient au début une mémoire qui nous parait ridicule aujourd'hui et une capacité de quelques kilo bits  mais progressivement les progrès sont venus et la véritable utilisation ne commença vraiment que dans les années 90 avec des systèmes d'exploitation tels le DOS puis le Windows pendant qu'Apple continuait à progresser et que tentaient d'émerger les systèmes libres (Linux,Unix)   avec des performances toujours en augmentation et le  nombre des appareils   dépassant largement le nombre des automobiles vendues dans le monde. Bref! La vulgarisation de ces appareils qui ont tout envahi et dont les fonctions se multiplient. Ce fut le triomphe de ce que l'on nomma la micro-informatique. Dans les entreprises ces appareils furent mis en réseau pour collecter les informations et chez les particuliers outre la bureautique personnelle ,on a pu installer des jeux. Notons toutefois que les prix restent encore élevés alors que la production et les ventes ont augmenté de façon importante.

Ils se sont aujourd’hui vulgarisés dans le public et sont devenus des outils de travail usuels et la plupart des actifs travaillent sur des écrans informatiques ; on parle même en haut lieu de les  utiliser en milieu     scolaire ! Ce matériel est aussi utilisé dans les administrations de façon assez intensive d'une part pour effectuer des taches de bureautique et de communication et d'autre part pour servir aussi   de façon détournée à une mise en fiche discrète mais efficace des citoyens par le recoupement de tous les paramètres  (banques, cartes à puces, fisc, CPAM etc.)  pour  le plus grand  bonheur des services de police et des agents du trésor public. Rassurons nous Big Brother  triomphe grâce à ces appareils!Et encore peut on parler de Big Brother,selon Di Cosmo et Dominique Nora,il serait en deçà de la menace actuelle! Selon ces auteurs les citoyens utilisent en toute confiance  toutes les technologies de l'information pour leur correspondance,courrier informatique,téléphone portable pour planifier leurs déplacements, pour faire ses comptes,pour consommer avec les cartes bancaires qui permettent à tout instant de savoir à quelle heure ils ont pris telle et telle chose,où et à quel prix .Il n'y a pas besoin des caméras de Big Brother pour pénétrer ainsi l' intimité des citoyens..On peut aussi pour terminer ces réflexions parler des COOCKIES qui sont de petits programmes que les internautes reçoivent dans les ordinateurs et qui renseignent les entreprises ou d'autres services sur les goûts et les besoins de l'utilisateur.

  Les ordinateur sont donc la meilleure et le pire des choses dans le domaine de la sociologie

 

Leur technologie permet un travail plus facile non dénuée d'inconvénients sérieux car  ils suppriment des emplois et présentent des risques possibles sur la santé  car ils participent à une pollution énergétique insidieuse qui risque à terme de faire plus de dégâts que les particules de gazole. Ces risques sont bien connus des scientifiques mais ils sont rarement évoqués voire souvent niés car ils sont la contre partie de fabuleux intérêts

 

Selon Di Cosmo et Dominique Nora tout le système de l'informatique est dominé par MICROSOFT en dépit des lois antitrust aux US.

Il faut savoir que tous les PC sont livrés actuellement   avec le ssystème Windows et les produits de cette firme et que les logiciels dont on peut relever les imperfections sont fabriqués par Microsoft  et que des "droits" sont parçus sur chaque article vendu,C'est ce fait que Di Cosmo appelle 'LE HOLD UP PLANETAIRE3

  COMMENT CA MARCHE  

       UNITÉ CENTRALE

        C'est le coeur de la machine qui contient le processeur,le disque  dur et les mémoires et qui fait fonctionner les périphériques.Je laisse à des gens plus compétents que moi le  soin d'en expliquer le fonctionnement.

SYSTÈME D'ÉCRITURE

       0 et 1

Petite particularité:les ordinateurs sont et restent des machines à calculer ,mais pouvant résoudre des problèmes de gestion ,traiter des textes etc. Cce ne sont pas des "cerveaux artificiels"comme on a tenté un moment de les nommer. 

Ces appareils utilisent pour ce faire le" calcul binaire"appelé pour plus de compréhension le "langage binaire".Animés par de multiples courants électriques qui donnent une information très simple soit 0,le courant ne passe pas soit 1 et le courant passe.En fait à priori cet appareil ne parait pas savoir compter jusqu'à 2.....mais en fait en rassemblant on très grand nombre de ces 0 et 1 on arrive au calcul au graphisme et au dessin.mais en fait cet appareil ne comprend que deux chiffres.

Pour nous dans notre système décimal ce qui est un "chiffre" est l'équivalent du "Bit" contraction de "Binary Digit" dans le système cde calcul et d'écriture des ordinateurs.En assemblant un grand nombre de ces "Bits" on obtient des chiffres astronomiques!!On  peut citer 137 représenté en binaire par10001001 !Tout le système informatique repose sur les données binaires

 

OCTET

 

Pour plus de facilité on groupe les Bits en unités de base qui sont les OCTETS soit 9 bits.Comme dans tous les chiffrages le nombre dominant est à G et l'unité à D

 

HEXADÉCIMAL

 

 Calcul reposant sur une base 16 pour les symboles on utilise de 0 à 9 puis de A à F (A=10;B=11 etc.Chaque chiffre en hexadécimal correspond à ce que l'on appelle un Nible en binaire

 

LES TERMINAUX  OU MONITEURS

Les terminaux d ‘ordinateurs fonctionnent à l’instar de tout matériel pourvu d’un tube cathodique.

Le tube cathodique n’est rien d’autre qu’un canon à électrons qui exploite de très hautes tensions et ces électrons sont guidés vers un écran plan vertical balayé par un faisceau d’électrons accélérés qui dessinent points par points une image lumineuse. 

Il existe plusieurs sortes de tubes cathodiques, en fonction de la dimension du tube d'une part et de la dimension de l'écran en pouces. Jusqu'à maintenant on trouvait en principe des 15 pouces, mais ces derniers semblent laisser la place aux 17  pouces pour les appareils courant et aux 19 pouces pour les hauts de gamme

Tout irait bien si l’énergie des électrons se bornait à donner une image mais en fait une grande partie s’échappe sous forme de radiation de fréquences diverses parmi lesquelles des hyperfréquences voire même des rayons X et des basses fréquences allant des SLF aux ELF, ces dernières venant essentiellement du transformateur situé à la partie arrière du moniteur.     également des unités centrales mais à doses moindres..Ces champs peuvent être plus ou moins importants en raison de la grandeur de l'écran et de l'endroit (face ou coté) voire même des rayons X Notons que les écrans actuels sont traités "Low Radiation " ce qui supprime en grande partie les rayons ionisants .Le spot d’électrons qui balaye l’écran engendre un rayonnement EMNI sous forme de radiations pulsées susceptibles d’amener des perturbations  bio cellulaires. Les tubes cathodiques émettent des dizaines de fréquences, il existe des harmoniques et on ne sait pas à quoi et surtout comment les systèmes vivants réagissent, mais les écrans actuels limitent mais sans les supprimer   les rayonnements ce qui n'était pas le cas il y a quelques années. Des champs magnétiques de l'ordre de 10 milligauss  peuvent être mesurés à 50 cm de l'appareil/La distance de sécurité pour l'arrière et les cotés est de 3 mètres environ et ces champs peuvent même traverser les murs!Il faut donc éviter de travailler derrière un ordinateur ce qui se voit souvent dans les bureaux

Depuis longtemps de nombreuses polémiques se sont élevées au sujet des ordinateurs et de leur éventuelle nocivité. En 1990 la revue Mac Word éditée par Apple et citée par l’organe officiel du personnel de l’UNESCO  évoquait de façon assez pessimiste la possibilité de nuisances inquiétantes.  

Cependant outre certaines normes inspirées par les pays de l'Europe du Nord on s'effforce de limiter les radiations des moniteurs. La solution exixte mais elle est couteuse ce sont les écrans LCD (Liquid Christal Dysplay) qui semblent toutefois gagner du terrain actuellement

QUE SONT CES ECRANS

Ce sont des écrans qui utilisent un liquide dont les molécules allongées se combinent en structures cristallines qui laissent passer la lumière selon leur orientation,d'ailleurs tous les ordiinateurs portables utilisent ces écrans depuis longtemps

Il existe deux sortes d'écrans LCD :les moniteurs à   matrices passives qui donnent des images de qualité plus que moyenne  mais qui ont le mérite de couter meilleur marché les écrans à matrice active qui permettent d'obtenir des images d'une qualité bien supérieure

 

                                                       wpe3.jpg (9952 octets)                                                                             

Études et Enquêtes

Les Nuisances biologiques engendrées par les ordinateurs semblent faire désormais  partie de l'histoire ancienne de ces appareils,car des améliorations ont été appotées dans le but de supprimer les rayonnements parasites

Npous les citerons toutefois dans un but de pure documentation:

En 1979 le quotidien canadien "Toronto Star " publia une étude sur une entreprise de pointe utilisant au maximum l’informatique qui montra que 7 femmes enceintes employées de l’entreprise ont accouché d’enfants présentant des malformations diverses. Cette information sera le point de départ de la controverse sur les ordinateurs

En 1981 des chercheurs espagnols exposèrent à des champs magnétiques provenant d’un ordinateur des œufs de poule et ont montré que les embryons se sont développés anormalement (Delgado)

Plus tard une étude de la National Association of Working  Women portant sur 871 opératrices sur écran a montré que 45% des grossesses ont abouti à une fausse couche, un enfant mort né et diverses pathologies tératogènes

Au Japon l’institut de "recherches sur la Santé et l’Hygiène du Travail" constate que sur 50 femmes enceintes 13 ont eu des accouchements difficiles ou anormaux. dans les entreprises où le travail se fait sur ordinateurs

En 1982 le professeur RUFO attribue des retards scolaires à l’usage intensif des jeux électroniques dont l’écran fonctionne comme ceux des ordinateurs. Les ondes EM amèneraient une  délateralisation des cerveaux droits et gauches et pourrait être la cause de dyslexie et autres difficultés scolaires

Plus intéressante est l’étude faite en1986 par le professeur Mikolajczyk qui a montré que le personnel de la compagnie aérienne LOT exposé aux radiations des écrans informatiques avaient 12,5 % d’augmentation des fausses couches par rapport au personnel féminin non soumis à ces radiations.Cependant on ne sait pas quelles ont étés les méthodes statistiques employées et il ne faut pas  oublier qu'à ce  moment là cette étude a été faite dans  un pays de l'Est

En France les scientifiques dans leur majorité ne semblent pas convaincus de la nocivité de ces appareils. L’INSERM va jusqu’à dire que le travail sur écran ne pose pas de problème de santé publique. Par contre le syndicat FO a fait faire une étude par des experts indépendants qui ont pu mettre en évidence des troubles visuels, des perturbations de la mémorisation et surtout une asthénie importante en fin de journée avec des troubles du sommeil portant sur l’endormissement avec rupture du cycle circadien et parfois manifestations dépressives.Là   encore les résultats peuvent être tendancieux

                       

 

ETUDES SUR LE MATERIEL

Daniel Depris a procède à un certain nombre de mesures sur différents appareils, la première constatation est que plus le matériel est ancien, plus les rayonnements sont importants. en outre si la face avant semble protégée par contre les faces latérales et la face arrière où se trouve le transformateur émettent une quantité non négligeable de rayonnements quel que soit l’âge de l’appareil. La norme à ne pas dépasser serait de 250 mA/m

A 30 centimètres de l’écran le "Classic "de Macintosh de 1992 bombarde 156 mA/m sur les cotés et 237 pour le capot arrière

Le " Victor VPC "de 1986 a été mesuré à 250mA/m sur la face avant 190 sur les cotés et130 sur la face arrière

Quant à l’Amstrad PC6 de conception très ancienne on a 300mA/m sur la face avant et 600 sur les cotés et à l’arrière !

Les chiffres sont nettement moins élevés sur les appareils actuels dont le danger semble être pratiquement  nul

 

QUE FAIRE POUR PREVENIR LES NUISANCES ? 

 

haincomp.wmf (22326 octets) 

Bien sur la solution préconisée par cette image serait  radicale, mais en l'état des choses,  impossible!

Il y aurait suppression des nuisances informatiques ,mais compte tenu de la structure de la société il faut faire avec les ordinateurs. Donc la seule solution reste actuellement la suppression des écrans cathodiques et le remplacement par des écrans à cristaux liquides(LCD)…. mais ces derniers sont encore très coûteux et les premiers représentent de très gros intérêts. Ces écrans à cristaux liquides équipent les ordinateurs portables et ont fait les preuves de leur fiabilité.

On commence d'ailleurs à en commercialiser de façon importante à matrices actives et le prix baissant, entraînera des achats plus importants et peut-être d'autres diminutions ce qui fait que les prix baissant encore ce nouveau matériel remplacera bientôt je l'espère les "monstres cathodiques" et supprimera pratiquement les CEM. Ces écrans se lisent mieux et avec un 15 pouces on a l'equivalent d'un 17 pouces cathodique avec plus de 5 fois moins d'encombrement. Actuellement fin 2002 ces écrans deviennent plus abordables et on commence à les voir dans des entreprises et des administrations.

En ce qui concerne les précautions à prendre dans un bureau il faut éviter que des sujets travaillent face à un ordinateur, ce qui malheureusement est encore trop fréquent. Les ordinateurs devraient être en ligne et la distance pour les employés situés en face devrait être de 3 mètres au moins.

  Dans "Science et Avenir" paru en avril 1996 Jérôme Vincent écrivait "En France la moitié des actifs travaillent déjà avec un ordinateur. Depuis longtemps, ces machines sont accusées de nuire à la santé. Une nouvelle étude démontre chez l'animal, l'effet néfaste des ondes émises par les écrans. Un résultat inquiétant". Ce journaliste scientifique apportait pour preuve à ses dires l'étude menée par Madeleine Bastide, Professeur à l'Université de Montpellier sur des embryons de poulet soumis au rayonnement d'un écran d'ordinateur émettant un champ électromagnétique compris entre 5 hertz et 400 kilohertz d'une intensité allant de 200 nanoteslas (10-9 teslas) à 3 microteslas (10-6 teslas) ; les résultats obtenus semblaient montrer une augmentation de la mortalité embryonnaire, une réduction du poids des poussins, une abolition de la réponse hormonale et immunitaire, mais peut-on extrapoler ces résultats à l'être humain ? Dans le même numéro, Jérôme Vincent rapporte un entretien avec le professeur William Dab qui se pose la question de l'effet possible des ondes EMNI sur la santé mais qui admet que dans ce domaine on en est encore au stade exploratoire et qui termine l'entretien ainsi "Nous ne pouvons pas affirmer de façon absolue qu'il y ait danger. Ce problème selon les épidémiologiste  ne serait pas à l'heure actuelle majeur, mais il y a suffisamment de fumée pour continuer à chercher le feu". Dans le journal régional "LA MONTAGNE" en date du 27 mars 1994, Y. Le Faou couvrant le salon "JADE 94" a rédigé un  article ayant pour titre : "faire écran aux radiations électromagnétiques" dans lequel il rapporte une conférence sur les dangers des radiations EMNI qui semblait sérieuse au début mais qui paraît avoir dérapé hors du domaine scientifique sur des techniques susceptibles d'apporter une "protection totale" au moyen d'une antenne dont les effets ne paraissaient pas reposer sur des données ayant un fondement scientifique en quelque sorte un "gri-gri africain". Un interlocuteur sceptique dit que dans ce cas on pourrait assurer la même protection avec un pot de cactus posé sur les télés ou sur les écrans d'ordinateur!... Le journaliste ajoutait que les promoteurs de l'antenne anti-rayonnements assuraient que leur système est efficace mais qu'il est impossible d'en apporter une preuve quelconque!En fait aucune mesure ne peut conforter ces affirmations .On voit "tout et son contraire et même n'importe quoi"  Un petit exemple:en 1986 Daniel Depris  a eu un jour à expertiser un de ces systèmes de protection,  des "pastilles" à poser sur un écran .Daniel Depris procéda   à des mesures de champ magnétique avant et après la pose de pastille et du constater qu'aucune modification des émissions ne pouvait être enregistrée .En plus Depris a ouvert ces pastilles et n'a trouvé à intérieur que des petits éléments de fer et de laiton et de ferrite, légèrement magnétique .le tout maintenu en place par du plâtre, qui ne pouvaient en aucun cas modifier les mesures du  CEM .Selon ce physicien il ne pouvait  en aucun cas y avoir la moindre protection des rayonnements .Depris conclut en affirmant que tous ces systèmes plus ou moins ésotériques relevaient de la fumisterie voir de l'escroquerie pure et simple

Conclusion

On ne peut parler de réel danger,vu la suppression progressive des moniteurs à"canon d'électrons"Nous sommes sans doute loin des chiffres relevés dans las années 80 par Daniel Depris sur certains ordinateurs plus du tout employés actuellement

Les ordinateurs vont aller sans aucun doute   vers la suppression  totale des radiations EM . La vulgarisation des LCD  a été  une étape très importante.

Ils font partie de ce que l'on  pourrait appeler le système de notre société et jouent un rôle que d'aucuns pourront trouver perverse mais les supprimer est du domaine de l'utopie

 

                                          

 

Dernière mise à jour 06/08/06

  RETOUR PAGE ACCUEIL