La Recherche ne consiste pas à enregistrer passivement des faits en les accumulant sans critique dans l'espoir de voir se dégager d'elle même mécaniquement la solution recherchée

                       Blaise Pascal                        

                                                 

 

On ne peut que rester dubitatifs et un peu découragés devant ce déferlement d'ondes électromagnétiques , car comment limiter toutes ces sources de pollution  qui  pourraient constituent une nocivité potentielle pour une grande partie de la population, mais aussi pour d'autres produire des richesses énormes!Double problème difficile à résoudre. D'autant que la "balle" est dans le camp de ceux à qui le système profite et que les pouvoirs politiques  législatifs sont de leur coté!

Les champs EM de toutes fréquences  peuvent ils vraiment être nocifs? Et comment? C'est le débat de ce début de siècle. Il y a les pour il y a les contre, il y a aussi les énormes intérêts financiers, les équations personnelles des observateurs en fonction de leur conscience et parfois de leurs intérêts ce qui leur enlève toute objectivité,.Il y a aussi des incidences liées aux réactions immunitaires des êtres ou à une particulière sensibilité de type allergique. Tout cela crée un ensemble complexe où parfois la vérité demeure  floue. On peut ,bien sur avoir des soupçons de dangerosité mais il y a les "peut être bien que oui " et les"peut être bien que non".La Logique ,disait Aristote est la science des lois idéales de la pensée et l'art de les appliquer correctement à la recherche  et à la démonstration de la vérité" Mais où est la logique dans cet ensemble où les résultats ne concordent pas toujours et où de multiples facteurs s'entremêlent;Nous sommes dans le domaine de l'hypothèse mais non dans celui de la théorie. Bien sur il y a des résultats troublants et des corrélations statistiques mais ce doute profite aussi bien à ceux qui nient les nuisances qu'à ceux qui annoncent l'apocalypse ."Tout et rien à la fois"Ces ondes ont sans doute des effets car on ne joue pas impunément avec ce qui est sans doute à la base de la création de molécules et de ce fait de la vie et  de l'origine de l'Univers"Jusque là on a jamais mis en évidence une dangerosité formelle mais pas non plus une innocuité absolue!Ce qui  ne devrait pas empêcher l'application du principe de  précaution. ..au cas où!Fait troublant tout de même les industriels du téléphone et de l'électricité ne semblent pas apprécier les chercheurs qui semblent avoir trouvé des résultats inquiétants.  On a l'exemple de Carlo, Henry Laï , Roger Santini et Daniel Depris pour ne citer que ceux ci qui ont été" mis sur la touche"parce qu'ils avaient énoncées des vérités contraires aux intérêts des opérateurs et autres industriels  et qui n'ont pas manque de subir une campagne de calomnie!D'autres ne se manifestent plus et enfin les opportunistes ont rejoint le camp des "sans effets",ce qui améliore considérablement leurs comptes bancaires .

Gros intérêts mais aussi énormes progrès qui  peuvent   difficilement être remis en cause, d'où l'ambiguïté de la situation. Nous ne pouvons oublier que le secteur des  télécommunications est le plus puissant au monde avec plus de mille milliards de dollars US de revenus annuels et qu'il représente la révolution du XX éme comme l'utilisation de la machine à vapeur fut celle du XIX éme .A ce   progrès sont liés de fabuleux intérêts ce qui rend la limitation de leur développement et surtout la diminution  de le quantité des CEM difficilement possible, et du domaine du rêve!

En l'état actuel de la technique et de ses applications "faire machine arrière" ne parait pas concevable... et pourtant... nous devrions freiner ce "toujours plus", dégager de toutes les recherches entreprises des preuves mathématiques irréfutables pour amener une réaction des pouvoirs publics dont les possibilités de prendre de décisions sur ces sujets brûlants  dépendent  des ordres du MEDEF, dont la logique financière   l'emporte sur  la logique scientifique et de ce fait sur la santé des individus.. Mais avant que ces preuves soient apportées ,que l'opinion public soit vraiment remonté et vu la conjoncture libéro- financière il est assez peu probable à moins d'une catastrophe sanitaires que les politiques  légifèrent dans le sens des experts indépendants et des adeptes du "Principe de précaution" !. Pour l'instant la loi est favorable aux industriels et opérateurs au nom de la croissance et on peut remarquer la servilité des parlementaires de toute appartenance politique dans le fait que si  la précédente législature avait fixé les normes V/m des relais de téléphonie mobile,la nouvelle législature prête  à critiquer et à réformer s'est bien gardé de changer quoi que ce soit à des normes pourtant beaucoup trop élevées Ne croyons pas que ce soit par respect de la démocratie ou par solidarité parlementaire,c'est tout simplement pour obéir à des puissances financières qui agissent dans l'ombre!Il y aurait sans doute beaucoup à dire sur cette signature "en catimini"pratiquement par un premier ministre battu aux présidentielles et à la veille de cesser ses fonctions....lui ..ou un fonctionnaire quelquonque, c'est en tous les cas une belle victoire pour les opérateurs!!

En plus dans le cas particulier de la téléphonie mobile et de ses dérivés multimédia on voit très mal les opérateurs qui ont investi des sommes fabuleuses pour les licences UMTS laisser tomber un pactole certes virtuel mais qui peut leur laisser espérer des gains importants .Alors quoi faire?  Ce système multipliera le nombre des relais et par corollaire les dangers potentiels, son système CDMA augmentera les basses fréquences!. Vivre au milieu du Larzac ou au fond de certains départements montagneux ?C'est une solution mais peu réalisable pour la plupart des individus. A moins que les premières applications UMTS soient un échec comme le WAP. Mais le GPRS et EDGE risquent de prendre le relais et sans doute avec ou après eux d'autres systèmes   à mettre en application sans oublier les expérimentations de HSPDA,  et la 4éme génération de mobiles qui va bientôt entrer dans le stade expérimental. Comme disaient les Latins "Uno avulso non déficit alter". Rassurons nous pour nos édiles politico industrielles, ils doivent habiter assez loin des relais ou des pylônes THT.........!

.Bien sur actuellement beaucoup de gens en dehors des physiciens indépendants commencent à prendre conscience de la possible éventualité des nocivités des CEM,des journalistes scientifiques compétents  ont tiré le signal d'alarme en particulier Lantin qui a rédigé un livre sur ce sujet?. Par ailleurs du coté des chercheurs des résultats troublants ont été trouvés et les mises en  garde se multiplient. Cependant des ayatollah scientifiques  ,connus et pleins de diplômes, prêchent la bonne parole, grassement rétribués par les opérateurs pour rassurer  la  "France d'en bas"et affirmer de façon  casuistique l'innocuité des rayonnements et je les croit trop compétents pour croire eux mêmes  ce qu'ils affirment!D'autant que l' opinion de Veyret pour ne citer que lui a beaucoup  changé depuis 1991....pourquoi? en  fonction de ses intérêts financiers ou d'une surprenante innocuité à son point de vue! Pourtant ce professeur compte parmi les sommités mondiales qui connaissent le mieux les rayons EM et de  ce fait leur application et leurs dangers à certaines doses...on ne peut qu'être surpris!

Comme Elder, Veyret a changé avec le temps ,changement qui n'est que le corollaire d'une adaptation Il avait pour habitude de croire dans les mécanismes non thermiques et fut soucieux de trouver des moyens à employer les CEM pour lutter contre le cancer. En 1991 par exemple, il montra que les micro-ondes modulées aussi faibles que 0,015 W/kg pouvaient altérer le système immunitaire des souris. Le travail était prometteur, mais Veyret, comme d’autres qui rapportèrent les effets de bas niveau, eut des difficultés à trouver une aide afin de faire avancer sa recherche.

Aujourd’hui, avec une attitude pro-business (pour les affaires), Veyret a moins de problème d’argent. Son groupe à l’université de Bordeaux est devenu un laboratoire où l’industrie va en Europe. C’est l’équivalent des laboratoires Battelle Pacific Northwest et du groupe Roti Roti à l’université de Washington, St- Louis où Motorola et ses partenaires peuvent avoir confiance sur ce qui sera rapporté et publié c'est à dire la "vérité" des opérateurs et des industriels

Veyret est aussi maintenant très populaire parmi les Comités qui dirigent les CEM en France et ailleurs. Il est membre de l’ICNIRP et siège dans d’innombrables autres comités. Il est invité à parler dans les conférences et les ateliers partout dans le monde. La carte de membre dans le Club « Pas d’effets » de l’industrie a certainement ses privilèges.surtout   dns le plan financier.Les serviteurs de la "bonne cause" sont sans aucun doute bien rétribués.Dommage car ce chercheur est un des savants actuels de "haut niveau"Mais fait plus grave l'’objectif ultime de l’industrie c’est d’assouplir la norme américaine du téléphone pour la santé qui est une des plus stricte au monde. Ils y sont parfaitement arrivé en France grâce au gouvernement Jospin finissant ,mais ajoutons que la nouvelle législature pourtant critique sur ses prédécesseurs n'a rien changé.....solidarité des parlementaires ou ordre des industriels!! Le plan c’est de doubler la limite actuelle d’exposition. Chou de Motorola fut inscrit afin de mettre au courant les délégués sur la révision de la norme IEEE d’exposition proposée, le deuxième jour de l’atelier de la FCC!

Par contre les politiques ont peu d'importance par rapport aux grosses compagnies d'assurances qui si l'on en crois le présentateur du "20 heures d'ANTENNE 2 du 20 /10/02 ne veulent plus assures les systèmes GSM en raison du danger possible des rayons EM. Ce dernier contre temps ne va sans doute aucunement gêner les opérateurs qui ont la loi pour eux et les hommes politiques "à leurs bottes""On n'est pas assurés puisqu'il n'y a aucun danger" ce sera le mot d'ordre !. On  a l'impression que les opérateurs sont parfaitement au courant et cela depuis le début du danger potentiel des micro ondes pulsées mais qu'ils espéraient que cela durerait aussi longtemps que l'amiante dont on redoutait  de  la dangerosité au début du XX éme siècle !!!Dans ce cas les parlementaires ont "joué la montre"

Existe-t-il vraiment une solution au problème de la nocivité possible des ondes EM? Les gros intérêts joints au progrès que tout le monde apprécie font une redoutable synergie qui fait que l'on continue à produire de plus en plus des sources intentionnelles de rayonnement et l'on peut se demander si cette course infernale allant en s'accentuant comme un tourbillon  va s'arrêter ou même se ralentir? On peut vraiment en douter! La TV numérique, Bluetooth et autres gadget dont on pourrait se passer vont s'ajouter à ce qui existe déjà et ce sera un cacophonie sur les ondes avec peut être des résultats négatifs pour la santé avec potentialisation des fréquences les unes sur les autres.

Nous avons actuellement l’impression que la vie des êtres humains a bien peu de valeur et que seul le PNB est devenu la mesure absolue du bien être. Gageons que cette forme de pensée unique qui nous est imposée par quelques technocrates au service des "forces vives" qui selon certains créeraient la richesse du pays (Au moins la leur!) appuyés par une publicité débilitante ,des émissions de TV vulgaires et perfides support de la "petite page de Pub", tout cela bien expliqué aux foules par les vedettes des journaux télévisés et les talibans scientifiques ,largement payés par les opérateurs,  entretient une majorité de la population dans une parfaite ignorance des dangers possibles des hyperfréquences et des champs électromagnétiques. Aucune chaîne n'a renouvelé la fameuse émission d'Antenne2 "Envoyé Spécial", et on ne parle plus du tout des auteurs de cette remarquable enquête !On parle aussi assez peu de Madeleine Bastide dont la courageuse intervention à l'occasion de ce reportage   avait "jeté un pavé dans la mare"

La population  restera sans problèmes  prisonnière de ces concepts "productivité- rendement" financiers où l’homme est réduit à’état de marchandise, c'est ce que l'on appelle les ressources humaines ou en langage de financiers des "variables d'ajustement" Payés le moins possible pour "éviter le surchauffe" et tout simplement l'inflation. Moins importantes aux yeux de ces gens que les ressources pétrolières par exemple!On abruti les gens par une désinformation soigneusement étudiée et par cette inquiétude continuelle de savoir si le lendemain ils auront du travail,si les jeunes vont en trouver et plus tard si ils auront une retraite et si ils la garderont longtemps; alors les nocivités et la pollution énergétique ou autre passe au second plan des préoccupations.Magnifique synergie des finances et du pouvoir politique.Les nébuleuses financières doivent avoir une solide "cellule psychologique"

Notons toutefois que pour aller trop loin dans leur mégalomanie de nombreux chefs d'industrie sont actuellement " jetés"  avec bien sur un nombre fabuleux d'€ d'indemnité pour leur gestion digne de leur incompétence (Application du "principe de Peter") leur action ne reposant que sur "du vent".Nous sommes en 2007 que va t'il se passer dans les années suivantes......

Nous ne pouvons en terminant que partager le pessimisme de ce passage de Louis LEPRINCE-RINGUET que cite DEPRIS dans son livre : Pollution Electrique et Haute Tension.

... "Et maintenant ? Quelle immense distance nous sépare de cet âge d'or de la science ! Nos sociétés ont pris un très large et profond virage. Le ciel, limpide ou presque, s'est troublé : nous voyageons dans une atmosphère lourde et inquiétante ; nous percevons des dangers un peu partout et nous sommes incapables de les définir, d'en cerner les contours avec certitude. Nous sommes les passagers d'un avion incertain de son point d' arrivée, hésitant sur sa direction et pourtant volant au maximum de sa vitesse dans un milieu encrassé, sans percevoir les balises fixes qui le rassuraient.

Depuis quelques années, une inquiétude d'un modèle nouveau, inhabituel, plane sur notre humanité ; l'accélération du progrès matériel ne peut continuer indéfiniment, nous sommes entraînés dans un univers mouvant sans pouvoir en échapper, mais savoir où nous conduit l'existence à laquelle nous sommes assujettis, ne courons nous pas à une catastrophe ? A un suicide collectif ? La prétendue civilisation n'est elle pas, en fin de compte, le départ d'une dégénérescence ?..."

                                                                                 

Mise à jour:   09/03/07

 
Retour vers page accueil du site