LES   RADARS        

Il nous a paru intéressant d'ouvrir un petit chapitre sur les radars compte tenu d'une part de leur ancienneté plus de 60 ans et de leur usage de plus en plus grand dans des domaines importants comme l'aviation et la marine.Ce recul dans le temps et l'usage intensif actuel semble permettre des études quant à leur nocivité potentielle sur les organismes qui pourraient être exposés à ces rayonnements radioélectriques.

Le mot radar  est l'acronyme de RAdio Detection And Ranging ce qui en fait un nom commun pour désigner un système de  détection et d'estimation de la distance  ainsi que la vitesse au moyen d'ondes électromagnétiques émises et détectées par un récepteur faisant partie du système avec l'émetteur. On utilise des radars pour les trafics aériens et maritimes ainsi qu'en méteo.Les premières utilisations datent des années 30 mais l'utilisation massive  et les perfectionnement en découlant datent surtout de la seconde guerre mondiale

La caractéristique de ce système est de faire fonctionner un émetteur puissant et un récepteur extrêmement sensible au moyen d'un multiplexage dans le temps, une onde est émise un court espace de temps et dans ce délai la réception se fait l'onde étant renvoyée par l'obstacle. On a donc des pulsations.

La durée de ces pulsations est de l'ordre de la milliseconde et la fréquence de répétition variable peut atteindre 10 000 impulsions/secondes.

Les radars peuvent utiliser en fonction de leur utilisation une polarisation  soit verticale soit horizontale et même  circulaire

Plages de fréquences

Le nom des plages de fréquence remonte à la seconde guerre mondiale et a été confirmé par l'UIT et les bandes font l'accord entre militaires et civils des différents pays.Le tableau ci joint est l'œuvre de l'encyclopédie WILKPEDIA(cliquer pour ouvrir)

 

Nom de bande Plage de fréquences Longueurs d’onde Commentaires
HF 3-30 MHz 10-100 m Pour high frequency (haute fréquence) utilisé pour radars côtiers et radars “au-delà de l’horizon”,
P < 300 MHz 1 m+ Pour précédent: appliqué à posteriori aux radars primitifs
VHF 50-330 MHz 0.9-6 m Pour very high frequency (très haute fréquence) utilisé par les radars à très longue portée et pour ceux à pénétration de sol.
UHF 300-1000 MHz 0.3-1 m Pour ultra high frequency (extrême haute fréquence) : radar à très longue portée(ex. détection de missiles balistiques), pénétration de sol et de feuillage
L 1-2 GHz 15-30 cm Pour long et utilisé pour contrôle aérien de longue portée et surveillance aérienne.
S 2-4 GHz 7.5-15 cm Pour short (court) utilisé pour les radars de trafic aérien local, radar météorologique et naval
C 4-8 GHz 3.75-7.5 cm Compromis entre les bandes S et X pour les transpondeurs satellitaires et radars météorologiques
X 8-12 GHz 2.5-3.75 cm Pour radar météorologique, autodirecteur de missiles, radar de navigation, radar à résolution moyenne de cartographie, surveillance au sol des aéroports
Ku 12-18 GHz 1.67-2.5 cm Fréquence juste sous K (indice 'u' pour under en anglais) pour radar de cartographie à haute résolution, altimétrie satellitaire;
K 18-27 GHz 1.11-1.67 cm De l’allemand kurz(court); très absorbé par la vapeur d’eau, Ku et Ka sont utilisés pour la détection des gouttelettes de nuages en météorologie et dans les radars routiers (24.150 ± 0.100 GHz) manuels.
Ka 27-40 GHz 0.75-1.11 cm Fréquence juste au-dessus de K (indice 'a') pour cartographie, courte portée, surveillance au sol d’aéroport, radars routiers (34.300 ± 0.100 GHz) automatisés.
mm 40-300 GHz 1 - 7.5 mm bande millimétrique subdivisée en:
V 40-75 GHz 4.0 - 7.5 mm  
W 75-110 GHz 2.7 - 4.0 mm Utilisé comme radar anti-collision automobile et pour observation météorologique à haute résolution et courte portée
 

MESURE

Le système radar émet une courte impulsion qui est renvoyée par un objet,il suffit donc de mesurer l'intervalle de temps entre l'émission et la reception.Ces deux paramètres se trouvent sur le radar

Principe

Techniquement un radar envoie des paquets d'ondes EM à intervalles réguliers avec la même fréquence de répétition au moyen d'un magnétron accouplé avec une antenne soit bipolaire soit le plus souvent parabolique .Sur le site WILKIPEDIAon peut lire sur ce sujet

"Lorsque que l'onde émise intercepte un objet, une partie de son énergie est renvoyée vers l'antenne du radar : on dit qu'elle est rétrodiffusée. Grossièrement, la mesure du temps écoulé entre l'émission de l'onde et sa réception permet de localiser la cible : cette dernière se trouve à une distance du radar égale à la moitié de la vitesse de la lumière multipliée par cet intervalle de temps"La mesure de l'amplitude du signal (réflectivité) reçu permet de caractériser de façon plus ou moins précise la nature de la cible (une cible parfaitement réfléchissante renvoie plus d'énergie qu'une cible peu réfléchissante). Enfin, la mesure de la différence de phase entre le signal émis et le signal reçu permet d'évaluer le décalage en fréquence dû au déplacement de la cible selon l'axe de visée, et ainsi de déduire la vitesse radiale de cette cible par l'effet Doppler-Fizeau"(WILKIPEDIA)

[

La portée maximale théorique du radar est égale à la moitié de la vitesse de la lumière divisée par la fréquence de répétition.  

La forme du faisceau ,qui est directionnel ,émis par l'aérien du Radar adopte en théorie une forme conique, mais il existe de nombreux faisceaux secondaires certes moins puissant qui peuvent de toute évidence irradier les personnels de service surtout dans l'immédiate proximité de l'appareil

 

APPLICATIONS

La première utilisation pratique en dehors des études expérimentales eut lieu pendant toute la seconde guerre pour détecter les avions et bateaux ennemis. Depuis les usages militaires et civils sont de plus en plus important: surveillance des cotes et de l'espace aérien, utilisation en météo, vérification de la vitesse sur les routes  etc.....En ce qui concerne la météo on peut visiter le site suivant

http://www.org-bpclermont.fr/radars/st_specific.html

EFFETS DES ONDES RADAR

On ne peut que tenir compte des ondes émises  donc absorbées  non celles réfléchies

Comme pour toutes les ondes EM rentrent en jeu essentiellement la puissance  et la fréquence des ondes sans peut être oublier le fréquence des pulsations qui peut être la source d'ondes à basses fréquences. D'autres paramètres rentrent en jeu,la météo,la composition de la cible etc

    EFFETS BIOLOGIQUES       

Comme pour tout rayonnement EM quel que soit da fréquence et sa puissance le premier effet est thermique,c'est a dire que nous obtenons un échauffement des tissus irradiés, pouvant dépasser le seuil thermique de ces tissus et organes,en fonction surtout de la puissance et de la distance

La deuxième possibilité sont les effets que l'on qualifie de "non thermiques"     avec perturbation des neuro transmetteurs,troubles du sommeil et de la mémoire.En ce qui concerne les radars on signale le phénomène du "clic"consécutif à l'absorption de l'onde au niveau du liquide céphalo-rachidien avec action sur l'audition.Comme dans tous les systèmes électromagnétiques il semble qu'aucune étude n'ait eu lieu  de façon poussée,mais le peu qui a été fait tend à démontrer l'augmentation des risques de tumeur cérébrale.....mais là comme pour le GSM....ça ne risque rien selon les "autorités"!!!   

 EFFETS THERMIQUES

On sait que pendant la dernière guerre des soldats se mettaient dans le rayonnement des radars pour obtenir de la chaleur en hiver.Comme pour toute émission d'ondes EM l'énergie absorbée produit de la chaleur et ce phénomène peut aller jusqu'à causer des brulures superficielles voir profondes.On cite le cas du cristallin amenant à des cataractes rapides

  EFFETS DITS ATHERMIQUES

Longtemps niés ces effets biologiques peuvent apparaitre sans phénomène de brulure,des études ont été faites par l'US Navy,mais les résultats sont peu concluants on cite des stérilités chez les "batman" exposés aux radars des avions,cela pendant la 2éme guerre mondiale,voir des cancers du testicules chez ce même personnel,mais la documentation est floue sur ce sujet......On cite aussi des cataractes,mais tout est noyé dans des recommendations "Secret défense"

   Comme pour toute exposition aux CEM on note  des troubles du someil,des maux de tête sans localisation précise,dfes vertiges,des crampes etc

 

En fait officiéllement les irradiations des radars serait parfaitement innofensives,toutefois le personnels maritimes ou aeronotiques exposés aux ondes des radars ont toutefois certaine précautions à prendre.Bien entendu les porteurs d'implants tels que  stimulateurs cardiaques,pompeà insuline etc...; seront éloignés de ces sources dondes CEM

 

  CONCLUSION  

Dans le cas des radars comme dans toute source  de CEM la doctrine officielle est "pas d'effets nuisibles" de cette façon il n'y a aucun danger,sauf bien sur  ceux que l'on ne cherche pas ou ne publie pas.On peut supposer toutefois que les émissions des radars sont des micro ondes pulsées qui sans avoir le multiplexage des GSM peuvent aussi causer des troubles et provoquer des pathologies sérieuses .On joue avec le feu.......     

 

Retour Page D' ACCUEIL